Les 10 ans de PMU Poker – 2010-2011: Le PMU fait aussi du Poker ?!

Pour les 10 ans du PMU Poker et de sa Team Pro, nous allons revenir ces prochains jours avec quelques articles sur les faits marquants de cette décennie, les moments forts, les rencontres, les joies, les déceptions, sans oublier quelques soirées mémorables, vus et vécus grâce à mon rôle de Team Manager.

1. 2010-2011 : Le PMU fait aussi du Poker ?!

On ne compte plus le nombre de fois où pendant les premières années de la Team nous avons entendu cette question. Je crois bien que je me la suis moi-même posée en 2010 !
Retour en arrière : fin 2009, les autorités françaises annoncent un grand changement pour le poker online : l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne. C’est bientôt la fin du fameux .com pour les joueurs français qui à partir de mai 2010 ne joueront plus qu’entre eux. Plusieurs opérateurs se positionnent déjà début 2010 pour obtenir le fameux agrément (48 seront donnés cette année là par l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne, l’ARJEL, dont 25 pour le poker !).

Du gazon aux tapis verts

A cette époque, mon agence MSU entame ce qui sera sa 5ème et dernière saison aux côtés d’un petit club de foot du Nord, le Valenciennes Football Club. J’ai eu la chance de participer au développement du VAFC sur tous les aspects Sponsoring, Marketing & Communication depuis 2005 : du titre de Champion de France de Ligue 2 en 2006 juste après sa montée de National, en passant par l’accession en Ligue 1 et les maintiens successifs, jusqu’à la livraison d’un nouveau stade en 2010 qui viendra remplacer « notre chaudron » Nungesser. Une formidable expérience, très riche humainement et émotionnellement qui prendra fin avec le changement de Président et la livraison du Stade du Hainault. J’avais donc commencé parallèlement à développer mes activités dans le poker, tout d’abord en tant qu’agent de joueurs (un secteur très dynamique à l’époque), puis en signant avec Party Poker pour devenir leur Territory Manager France afin de préparer l’ouverture du marché .fr.
Lorsque j’apprends que le PMU compte se positionner sur ce marché, c’est donc tout naturellement que je rentre rapidement en contact avec le Responsable Poker de l’époque, Stéphane Auffret, l’homme qui a porté ce projet au sein du Pari Mutuel Urbain et qui a permis à cette activité de voir le jour aux côtés des Paris Hippiques puis des Paris Sportifs avant que « mon boss » actuel, Brewenn Cariou ne prenne le relais. Son objectif est de créer rapidement une équipe de joueurs sponsorisés pour rendre légitime l’activité du PMU dans le Poker, attirer de nouveaux clients, véhiculer l’image de la marque en France et dans le Monde sur les plus gros tournois, et animer l’offre et le contenu du site PMU.fr. Le brief est simple, il recherche 4 joueurs aux profils bien différents mais complémentaires : un pro ayant déjà un beau palmarès, un joueur proche du monde hippique, un sportif ou ancien sportif et une femme.
C’est donc tout naturellement que je vais lui proposer quelques uns de « mes poulains » ayant un profil susceptible de l’intéresser et de correspondre à l’image PMU.

La Team Pro version 1.0

1ère séance photo officielle de la Team Pro PMU Poker en novembre 2012 : Philippe Ktorza – Rebecca Gérin – Guillaume Darcourt – Jean-Philippe Rohr

Et en octobre 2010, après plusieurs semaines de discussions, 2 de mes joueurs intégreront cette Team Pro qui sera annoncée officiellement en novembre et qui comptera donc 4 éléments :
Guillaume Darcourt, un des meilleurs Pro français et récent vainqueur du WPT Bucarest et 3ème d’un Event WSOP
Philippe Ktorza, connaisseur et passionné de courses hippiques, régulier des Cercles parisiens et qui compte quelques belles places payées sur des EPT notamment
Jean-Philippe Rohr, ancien joueur de football professionnel, également champion de France de Backgammon et avec déjà 250 000 € de gains en tournois live
Rebecca Gérin, la touche féminine de l’équipe PMU Poker, récente runner up de l’ECPT Barcelone pour plus de 110 000 €.

Duo de choc Guillaume & Rebecca

Dans le même temps, début octobre, le PMU lance une consultation pour la mise en place d’une structure dédiée à la gestion de l’équipe PMU Poker : management de la Team, coverage, déplacements, Réseaux Sociaux. Fort de mon expérience dans le monde du football professionnel, et compte tenu de mes liens « affectifs » avec le PMU (j’ai passé toute mon enfance et mon adolescence aux côtés des chevaux de mon père qui était entraîneur/driver et qui a eu l’honneur de remporter le tout premier Tiercé couru à Enghien en 1954, alors que mon grand-père avait auparavant remporté 3 Prix d’Amérique), je réponds donc à cet appel d’offre et remporte ce contrat.

Les poulains au départ de leur 1er tournoi

Cette « formalité » accomplie, nous pouvons faire nos valises le tout premier déplacement de mes désormais 4 poulains pour leur tout premier tournoi : le WPT Amnéville !

Team & Staff au WPT Amnéville en 2010

C’est donc avec Pierre Barnasson qui connait déjà bien ce petit monde et qui réalisera désormais les coverages avec moi et Caroline Darcourt pour les photos que nous découvrons pour la première fois cette ville … surprenante !

Grosse ambiance pour le 1er coverage !

Mis à part une bulle très longue et assez confuse sur le Main Event (remporté par le Suisse Sam El Sayed pour 426 425 € devant le « régionale de l’étape » Franck Pepe second pour 229 613 € et un certain Ilan Boujenah 3ème pour 161 550 €), j’avoue que je n’ai que peu de souvenirs poker de ce premier tournoi qui avait vu Jean-Philippe Rohr « à domicile » après avoir évolué au FC Metz (41ème place, 8 365 €) et Philippe Ktorza (49ème, 7 216 €) ouvrir le compteur des ITM de la Team.

1er tournoi et 1er ITM pour Philippe Ktorza

La Team PMU Poker était née et bien née et l’année 2011 allait très vite confirmer les espoirs placés dans nos poulains.

2011 : des poulains au grand galop !

Il n’aura donc pas fallu attendre longtemps pour connaître les joies des premières victoires et des premiers gros deeprun.

En février, Philippe Ktorza après avoir passé la bulle en mode « Short Stack Ninja » finit 40ème du LA Poker Classic (10 000 $) pour 32 030 €.

En mars, Rebecca Gerin enchaîne une Table Finale au Mazagan Deepstack (7ème pour 10 649 €) et une belle 11ème place pour 16 000 € au tournoi The One à Monte Carlo, un événement qui par son organisation et son accueil restera un des plus beaux (de mémoire de couvreurs !) auquel nous aurons participé.

Rebecca Gerin après l’explosion de la Bulle à The One

Et en mai, c’est Jean-Philippe Rohr qui avait pris la 3ème place dans un Side à 5 250 € sur l’EPT Grand Final à Madrid pour un gain de 66 000 €.

Quelques jours avant de partir pour notre premier Vegas a lieu sur la Côte d’Azur la seconde édition du Joa Poker Tour, organisé au Casino La Siesta à Antibes et dont la Table Finale se jouera en extérieur sur le plage ! 88 joueurs étaient au départ de ce Main Event à 1 800 € de buy in, et c’est un PMU qui a passé le poteau d’arrivée en tête pour prendre les 35 000 €, Jean-Philippe Rohr venu disputer ce tournoi en voisin qui offrit donc au PMU son 1er trophée.

Un PMU remporte le Joa Poker tour 2011

A peine le temps de célébrer cette première victoire que toute la Team et le Staff prenaient le chemin des Etats Unis pour aller disputer leurs premiers Championnats du Monde du poker. Las Vegas, le Rio, le mythique Bellagio où nous résidions, nos poulains étaient au taquet pour ces premiers WSOP avec le logo PMU Poker ! Mais ce mois de juin n’est malheureusement pas dans la lignée de nos précédentes sorties : sur 15 jours de tournois, la Team n’a enregistré qu’une toute petite ITM par l’intermédiaire de Philippe Ktorza sur un 1 500 $ (243ème pour 3 085 $). Le bilan n’est donc pas bon avant d’attaquer le Main Event dans lequel cela ne se passera pas bien pour 3 de nos poulains.

2011 : naissance du « Pink Boa » !

C’est le moment choisi par notre Boa pour cracher son venin !
Le Day 1 ne se passe pas pour le mieux avec un Guillaume Darcourt qui tombe très bas rapidement avant de ne rien lâcher et remonter au dessus de son satck de épart.
Au contraire, le Day 2 se passe très bien pour notre Captain et au soir du Day 3, il pointe en 11ème position au Classement Général.
Mais ce n’est pas forcément ce qui va nous rassurer ! Guillaume a un jeu « atypique » dirons-nous et nous avions déjà souffert lors de la bulle de l’EPT Prague en décembre 2010 alors qu’il était énorme et qu’il avait bien failli ne pas finir dans l’argent (il terminera finalement 29ème pour 12 500 €).

Le Day 4 se passe toujours bien, le Boa perd quelques places au classement mais son stack augmente. Il est 35ème au chipcount.
On commence à y croire de plus en plus lorsque se termine le Day 5, car même si Guillaume a un peu reculé, il est encore là et d’un calme que nous n’avions pas l’habitude de voir chez lui. ESPN semble également adorer ce Frenchy aux cheveux roses, représentant du poker panache, du poker spectacle, puisqu’il est régulièrement assis en Table TV.

Au 6ème jour de ce marathon, ils ne sont plus que 53 joueurs sur les 6 865 au départ, Guillaume qui a multiplié son stack par 4 par rapport à la veille est remonté en 13ème position.
Le Day 7 qui avait superbement bien commencé pour Guillaume (Top 3 au 1er break) va malheureusement marquer la fin de ce fantastique deeprun et il va terminer dernier français de ce Main à la 35ème place pour 242 636 $, la faute à une sick rencontre avec les Rois contre les As de Bryan Devonshire qui le laissera crippled. Il sortira quelques mains plus tard ( :Jd :Td contre :9s :9d d’Anton Makiievskyi).

Guillaume Darcourt quitta le Rio presque désert alors qu’il ne restait plus qu’une vingtaine de joueurs, épuisé et déçu à chaud de cette élimination à seulement 1 jour des November Nine mais loin d’être abattu. Il nous disait juste après sa sortie :
« J’étais de plus en plus à l’aise dans ce Main, très solide et je commençais même à faire figure de favori pour la table finale. Mais le poker n’est pas une science exacte et un coup du sort est vite arrivé… J’ai vécu cet événement en profitant à chaque instant et même entre chaque journée de compétition. Sept jours de tournoi en jouant plus de 12 heures par jour et 12 heures de plus à savourer chaque journée passée pendant laquelle des milliers de joueurs étaient éliminés. J’ai eu un début d’année difficile mais le travail a fini par payer. C’est la récompense de ce travail, de la route parcourue, de périodes compliquées a gérer. Je retiendrai longtemps le soutien de la Team PMU.fr et du staff pendant toute cette période difficile. Je retiendrai aussi le soutien formidable de la France du poker pendant toute la compétition des World Series. »

Pour conclure ce 1er article je vais reprendre le coverage de mon collègue et ami, Victor ‘Tapis Volant’ Saumont qui terminait ce Day 7 sur Club Poker par ces mots :
« … magnifique parcours de celui que l’on appellera désormais « Le Pink Boa » pour l’éternité. Congratulé par tout le clan tricolore, Guillaume n’avait pas l’air abattu par cette élimination. La tête haute, il gardait le sourire et même s’il est sans doute très déçu, il se consolera bien vite avec le petit chèque de 242 636 $.
Il m’a charrié pendant tout son deep run, à base de « Alors, ils vont moins faire les malins sur Club Poker ? » mais je tiens à le féliciter pour nous avoir fait rêver pendant ces sept jours de tournoi. Même s’il est parfois l’auteur de moves discutables, Guillaume Darcourt reste une énigme. Comme je l’ai déjà dit sur ce thread, un joueur online que j’apprécie beaucoup m’avait raconté son impression sur Guillaume après l’avoir vu jouer un donkament online. « Fish ou Génie, on en sait rien en fait ! ». En tout cas, il a prouvé une nouvelle fois qu’il savait comment s’y prendre pour monter des jetons, aller loin dans un tournoi et réaliser une superbe performance dans le plus beau tournoi du monde. »

Cela reste à ce jour la plus belle perf d’un de nos poulains dans le plus beau tournoi du monde !

La suite au prochaine épisode.


Pour en savoir plus sur ce 1er chapitre, voici quelques réactions de nos joueurs en vidéo :

Philippe Ktorza au LA Poker Classic

Rebecca Gerin au tournoi The One à Monte Carlo

Suivez la Team PRO PMU Poker et les qualifiés pmu.Fr > Le coverage
Famille, vie sociale, santé financière. Etes-vous prêt à tout miser ? Pour être aidé, appelez le 09 74 75 13 13.(appel non surtaxé)