MegaPoker Festival : Suivez l’intégralité du coverage du Day 2

Fin du Day 2 : Thibaud Alonso mène les troupes, Sarah Herzali poursuit l’aventure

Une journée marathon. Avec 729 survivants qualifiés au Day 2, sur les 1740 inscriptions recensées, l’affaire n’était pas mince : comment allions-nous tomber autour des 50 joueurs restants et repartir d’attaque le lendemain sans se cagouler jusqu’à six heures du matin lors du Day 3 ? En jouant jusqu’à 4h du matin, tout simplement. Et croyez-moi, ces nombreuses heures de poker autour des tables ont suffit pour atteindre les objectifs escomptés, puisque 59 rescapés peuvent encore prétendre au titre et aux 35 480 € promis au vainqueur.

Mais en premier lieu, tâchons de revenir sur les moments forts de cette journée : à commencer par la bulle, de toute évidence. D’une durée d’une heure, cette dernière a fait l’objet de nombreux double up pour s’étirer jusqu’à 23h25. A ce stade, 206 chanceux s’assuraient de repartir avec un billet en poche. L’effet post bulle a entièrement fait son travail dans la foulée, éliminant par dizaines des short stack aux espoirs déchus. En parallèle, notre dernière représentante du Team Pro PMU Poker, en la personne de Sarah Herzali, grimpait les échelons du classement général pour se positionner parmi les leaders du Main Event.

Mais la Marseillaise a traversé un dernier niveau en dent de scie : « Il a même été catastrophique, c’était la dégringolade », précise Sarah, à chaud. « C’est ce coin flip qui me remet bien, finalement ». Un lancer de pièce (paire de neuf contre As-Roi) disputé au cours des dernières mains, et remportée avec réussite pour finaliser une journée éprouvante à 4 340 000 jetons. « Je suis épuisée, claquée » : l’heure est au dodo, et vite ! Thibaud Alonso (photo ci-dessous) devrait d’ailleurs dormir sur ses deux oreilles, lui qui endosse le costume de chipleader avec 7 435 000 jetons.

« J’ai débuté la journée avec 200 000 : j’ai ensuite beaucoup grindé », explique le Biterrois. « Un coup en particulier ? Je défends avec :Kh :8h , je touche une flush sur un flop hauteur valet. Et là un joueur shoove avec :Ah :Jc , je paye et empoche ce pot de cinq millions de jetons », explique-t-il. Les 59 survivants reviendront taper le carton dimanche 15 septembre à partir de 13 heures, jusqu’à ce qu’un champion soit trouvé. Une ultime journée palpitante à vivre en streaming live sur notre page Facebook PMU Poker et notre chaîne Twitch PMU TV.

Ticket de qualification validé pour le chipleader du Day 1A Didier Obigand, ou l’homme qui se lance dans une série de pompes à la bulle d’un 200 € : 5 820 000 au compteur.

Sauf erreur de ma part, Loïc Didier semble être le dernier qualifié PMU encore en course. Aucun autre participant ne portait en tout cas d’écusson. Le fort sympathique infirmier libéral reviendra au Day 3 en difficulté avec un maigre tapis de 970 000.

Chipcount complet

ALONSO THIBAUD 7 435 000
ESER BAHATTIN 6 000 000
OBIGAND DIDIER 5 820 000
GUILLON VINCENT 5 750 000
BOUTHEMY MAXIME 5 700 000
NOBLAT KEVIN 5 405 000
PELISSIER PATRICK 5 380 000
MIHY BASTIEN 4 655 000
CAUCHAULT BAPTISTE 4 655 000
BANERAS JP 4 500 000

BOUAMIECH MUSTAPHA 4 450 000
HERZALI SARAH 4 340 000
MAIRAL BENOIT 4 340 000
RAJBAOUI CHAMSEDDINE 4 100 000
GINANE LOUIS 4 005 000
HARO CHRISTOPHE 3 840 000
ROBLES GUILLAUME 3 800 000
HUGE JEROME 3 750 000
ACHOULEHI ABDELLAH 3 675 000
DELAMARE LUDOVIC 3 640 000

ABULMUHSIN AYUIN 3 300 000
ANDRE SEBASTIEN 3 240 000
MARTIN JULIEN 3 100 000
DEFAYE JULIEN 2 955 000
BENAMAR ALAIN 2 935 000
FOULQUIER LIONEL 2 900 000
KHEDDOUCH DRISS 2 840 000
ESPOSITO JEAN 2 805 000
PALVINI JEREMY 2 800 000
CAVAILLE LUDOVIC 2 800 000

DOS SANTOS DAVID 2 700 000
MONTEIRO JULIEN 2 665 000
AKBAB NORDINE 2 500 000
TOURNIER CHRISTIAN 2 490 000
ROSSI CHRISTIAN 2 470 000
TRESSERRES MARC 2 390 000
DOYER ALEXANDRE 2 385 000
SANCHEZ CHRISTOPHE 2 355 000
CZEKATA ROMUALD 2 290 000
MOLIN JORDAN 2 170 000

MARROT ROMAIN 1 980 000
ROZEL ROLAND 1 850 000
AGAC GOKMEN 1 800 000
RHODES JORDANE 1 775 000
PANATON GUILLAUME 1 655 000
GORDIER DIDIER 1 645 000
BRATTESANI PIERRE 1 610 000
GUY DAVID 1 575 000
CHEMARIN JEREMY 1 550 000
PETIT JEAN AUDREY 1 445 000

DESMONTS EMMANUEL 1 400 000
CHAUMES JP 1 300 000
FABRE GUILLAUME 1 115 000
CAPPEAU JULIEN 1 025 000
PRIVAT DANIEL 995 000
DIDIER LOIC 970 000
GROUSSON LANDRY 800 000
MARQUIER MARTIAL 755 000
SABINAS THOMAS 600 000


Harperisé

Niveau 26 – 50 000/100 000/100 000 – 70/1740 joueurs – Moyenne : 2 490 000

Décidemment, on ne l’arrête plus ! Celui qui s’assoupissait sur un lit de fortune constitué de quelques chaises alignées sur le bas côté au moment de la bulle – à revoir plus bas dans le coverage – s’est depuis réveillé pour vivre un véritable rêve éveillé. Certes, le MegaFestival Poker n’arrive pas à la cheville du Main Event des World Series of Poker au cours duquel Harper s’est hissé à la 831e place il y a maintenant deux ans, mais deeprun un tournoi de 1740 entrées en possession d’un imposant tapis à moins d’un niveau du Day 3 reste pour le moins agréable. Et ce n’est pas Kevin Noblat qui nous dira le contraire.

Car le rédacteur en chef de la Winamax TV vient de bondir dans les cimes du classement après un coup à tapis somme toute classique, mais ô combien crucial : en milieu de parole, l’ancien animateur de la radio Multiplex Poker a placé une ouverture à hauteur de 180 000, relancé à 320 000 de la part du joueur situé au cut-off. La Harper City Police Department sort le sifflet et annonce 1,025 million, histoire de contrôler les papiers de monsieur. Ce dernier 5-bet all-in pour environ deux millions, et se fait suivre par notre protagoniste en possession d’une solide paire de Rois, en situation favorable face au :Ah :Kh adverse. Pas d’accident sur un tableau de bord anodin, et voilà Harper assis derrière un colossal capital de 5,5 millions de jetons.


Palvini, vidi, vici

Niveau 25 – 40 000/80 000/80 000 – 98/1740 joueurs – Moyenne : 1 775 000

Ne jamais s’avouer vaincu. A l’image de Jérémy Palvini, qui fait preuve d’une solide résistance en cette fin de Day 2. Recensé à 1,5 million à mon dernier passage, le Marseillais s’est tout d’abord délesté d’une bonne partie de ses jetons en batailles de blindes : SB complète, Jérémy check, puis call la mise de 150 000 sur le flop :Kh :3d :8d . Avant de reprendre l’initiative sur le turn :Kc , à hauteur de 270 000. Une mise que son adversaire paye. Ce dernier snap shoove sur la river :Js , entraînant un fold rapide de Palvini qui retourne 5-4 dépareillé. Une main inférieure au 6-7 adverse. Le vainqueur du DSO Saint-Amand 2015 engage alors ses 705 000 derniers jetons la main suivante, après une ouverture d’un joueur situé en début de parole, qui accepte l’invitation : paire de Dames contre paire de trois, pour mieux regrimper à 1,5 million de jetons, soit à peine vingt blindes.


Hors-piste

Niveau 24 – 30 000/60 000/60 000 – 112/1740 joueurs – Moyenne : 1 555 000

S’il y a bien une différence notable à mettre en exergue entre le Main Event MegaPoker Festival et les tournois de poker professionnels, outre le buy-in et le niveau de jeu, c’est la proportion de joueuses observée : à vue d’œil, la gente féminine a été représentée de manière plus marquée. Et sur la centaine de participants encore en course, se trouve une certaine Audrey Petit-Jean, notamment remarquée lors de son passage à l’émission de télé-réalité La Maison du Bluff 4, diffusée en 2014 sur NRJ12.

La monitrice de ski (Megève) s’était constituée un sympathique capital d’1,5 million de jetons avant la bulle, avant qu’un nouveau voisin de table ne fasse des siennes. Audrey raconte : « En bataille de blindes, je relance avec As-7 off à 125 000, et la grosse blinde défend avec Dix-Six. Sur le flop Valet-8-4, je check call 100 000, puis 150 000 sur le turn 7. On check tous les deux la river Dix et je perds le pot. Ça faisait quand même pas mal de jetons », constate-t-elle. Avec 800 000 de stack, Petit-Jean dispose d’une dizaine de blindes à faire doubler au plus vite pour remonter dans les hauteurs du classement. Sans transition, notons les éliminations de Charles Calfelis (127e, 610 €) et Nicolas Plantin (133e, 610 €)


Au sommet

Niveau 23 – 25 000/50 000/50 000 – 136/1740 joueurs – Moyenne : 1 279 000

Une vitesse de croisière qui lui va à merveille. Sarah Herzali poursuit son petit bonhomme de chemin discrètement, mais efficacement. Plus qu’efficacement, devrait-on même dire. Car avec 4,5 millions à son actif, la Team Pro PMU Poker possède au bas mot près de 3,5 fois la moyenne actuelle ! Coup d’œil dans le rétroviseur : la Marseillaise a dans un premier temps profité de l’effet bulle pour faire grossir son capital jusqu’à trois millions de jetons. Pas de coups importants à signaler, seulement « des petits pots disputés », de ses dires. Simple et efficace. Puis vint la main fatidique lui ayant permis de grappiller deux beaux nouveaux millions de jetons.

UTG +2, Sarah découvre une paire de Valets, et opte pour une relance somme toute logique à hauteur de 90 000, suivie par un joueur en milieu de parole. La petite blinde ne l’entend pas de cette oreille et squeeze à 310 000 avec trois millions de jetons derrière. Seule « Bold_Eagle88 » accepte l’invitation. Sur le flop :9d :Tc :Jh , l’adversaire d’Herzali check call 520 000, avant que le turn :7h ne provoque un check collégial. Sur la river :3h , l’intéressé donk bet 600 000 : pas suffisant pour faire fuir notre pro, qui paye et découvre As-Dame pour un call gagnant. Avant de délaisser 500 000 jetons quelques instants plus tard, après avoir fait doublé un short stack, Roi-Dix contre paire de Valets. Rien de bien méchant, en somme.


45 minutes, 45 sortants

Niveau 22 – 20 000/40 000/40 000 – 161/1740 joueurs – Moyenne : 1 080 000

Un carnage, littéralement. Avec une bulle longue d’une heure, et donc une tripotée de short stack étant parvenue à passer entre les balles, le niveau 22 a logiquement été fatal à bon nombre d’entre eux. Les « all-in and call » ont tout bonnement fusé aux quatre coins de la salle, nous promettant ainsi une période pop-corn digne de ce nom. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons clairement pas été déçu. En quarante-cinq minutes de jeu, quarante-cinq participants ont pris le chemin de la sortie plus riche de quelques centaines d’euros, soit une élimination… toutes les minutes (!). On vous avait prévenu. Parmi eux, citons Jean-Claude Loustau (181e, 410 €, photo) et le récent vainqueur du MPF 120 € plus tôt cette semaine, en la personne de Karim Achour (179e, 510 €).


Guillotiné

Niveau 21 – 15 000/30 000/30 000 – 206/1740 joueurs – Moyenne : 844 000

Une heure, onze mains et six coups à tapis : voilà les principaux chiffres à retenir de cette bulle observée entre 22h25 et 23h25. Si, parfois, ce point d’orgue à la fois redouté et attendu se règle en quelques minutes seulement, d’autre fois, les derniers protagonistes encore en course – tout comme les journalistes du tournoi – doivent s’armer de patience pour que la situation se débloque. Dans notre cas, la seconde option fut celle choisie par le destin : paire d’As contre As-Valet, quinte contre quinte pour split, paire d’As contre Dame-Valet, les Valets contre As-Roi et brelan contre double paire, soit autant de mains qui ont permis à des short stack de doubler leur maigre capital.

En fin de compte, la malheureuse place de bubble boy a été attribuée à un certain Laurent Guillot, pourtant parti à tapis (100 000, soit trois blindes) avec la meilleure main de notre jeu préféré, les Flèches ! L’intéressé a trouvé deux clients, munis, d’un côté, de :Td :9d , et de l’autre, de :Kd :9s , qui ont disputé un side pot. Sur le flop :As :Ts :8h , le binôme a préféré sagement checké, tout comme sur le turn :Jc . Une mise de 100 000 a cependant été avancée sur la river :7c , rapidement payée. Les quintes de deux hommes suffisent pour battre les As adverses, entraînant un tonnerre d’applaudissements dans toute la salle. Les 206 joueurs restants sont assurés de repartir avec 410 € en poche. Place, désormais, à la période dite pop-corn ! Il se murmure également que ce Day 2 pourrait s’étirer jusqu’à quatre, voire cinq heures du matin. Allô la cagoule ?

Florilège de trucs à la con observés pendant la bulle

Didier Obigand a tenté de muscler son jeu en se lançant dans une séance de pompes. J’en ai compté une vingtaine. Après tout, pourquoi pas !

Un homme mystère se l’ai joué aventurier en s’assoupissant quelques instants sur un lit de fortune. Son surnom commence par « Har », et se termine par « Per ». L’enquête pour dénicher sa véritable identité suit son cours.

Un petit Tortue géniale a touché une quinte-méha-méha contre Jean-Claude Loustau, qui a perdu quelques plumes sur ce coup. 


Daulon, à la bien

Niveau 20 – 10 000/ 25 000/25 000 – 227/1740 joueurs – Moyenne : 766 000

Alors qu’une vingtaine d’éliminations nous sépare de la bulle tant attendue, un autre membre connu de la communauté poker française figure encore parmi les gladiateurs encore en course : un certain Steeve Daulon. Le binôme qu’il forme aux côtés de David Boivert, plus connu sous le pseudo « Looping », a fait du Florida Poker Tour une escapade presque incontournable pour certains passionnés de poker. A plusieurs reprises dans l’année, les deux hommes organisent des sessions poker/vacances à l’ambiance souvent survoltée et bon enfant, si l’on se réfère aux vidéos récapitulatives publiées par l’organisation.

Sur le Main Event de ce MegaFestival Poker, Steeve Daulon navigue autour du million de jetons. Peu avant le diner break, je l’ai notamment vu doubler son capital de 400 000 jetons au cours d’une main à l’issue inévitable : sur le flop :As :Kc :Tc , Steeve et son adversaire n’ont pas hésité à engager la totalité de leurs jetons en possession de :Ac :6c et :Ks :Kh , respectivement. Un :Jc sur le turn a de suite donné l’avantage au premier nommé, sans qu’une doublette sur la river n’apparaisse pour renverser la vapeur. Un sacré bol d’air frais qui le met dans les meilleures conditions pour rentrer dans les places payées.


Ça rase Herzali

Niveau 19 – 10 000/20 000/20 000 – 280/1740 joueurs – Moyenne : 621 000

Sarah Herzali semble être comme un poisson dans l’eau dans ce Main Event, sans mauvais jeu de mot. La Team Pro PMU Poker poursuit son aventure avec maîtrise et talent, comme le montre la courbe ascendante de son tapis depuis le coup d’envoi du Day 2 : 1,5 million à mon dernier passage, soit 400 000 jetons de plus qu’au moment de la reprise à 18h15. Comment ? Pourquoi ? Laissez-moi assouvir votre curiosité, puisque mon sens du timing me permit de suivre la main en question.

Je retrouve la Marseillaise (UTG) sur un flop :2s :5c :7s en train d’avancer à ce qui s’apparente à une mise de continuation (40 000) face à son adversaire situé au cut-off. Monsieur ne l’entend pas de cette oreille et décide de faire grimper les enchères à 100 000 : c’est payé par la dernière représentante du Team Pro PMU Poker. Sur le turn :Jd , « Bold_Eagle88 » est confrontée à un second barrel de 100 000, une nouvelle fois suivi. Le binôme check alors la river :Ad : les Rois chez Sarah, les Dix en face, et un nouveau pot conséquent qui se dirige vers notre pro.

Un diner break de 75 minutes a été lancé par les organisateurs. Reprise à 21h10. 


Harper sans crainte

Niveau 19 – 10 000/20 000/20 000 – 315/1740 joueurs – Moyenne : 552 000

Que vous suivez assidûment, ou pas, l’actualité poker, son surnom doit forcément résonner quelque part dans votre mémoire : Harper, ou Kevin Noblat de son vrai patronyme, a sillonné des années durant les circuits internationaux – de Las Vegas à Prague en passant par Monaco ou San Remo, pour ne citer que ces destinations – pour le compte de Winamax. Depuis, l’homme qui a « déjà regardé une compilation des tanks de Davidi Kitai en entier », si l’on se réfère à son autobiographie Wina’ non dénuée d’humour, a bien fait du chemin : l’actuel rédacteur en chef de la Winamax TV chapeaute désormais ses propres équipes, et ne manque également pas l’occasion de taper le carton lorsque son emploi du temps le lui permet.

Venu avec une bande de potes du côté de la Grande-Motte, celui qui réside à une heure environ du casino mène parfaitement sa barque sur ce Main Event. Après avoir monté 627 000 jetons pour le Day 2B, Harper a vécu deux heures de jeu plus que lucratives en cette après-midi ensoleillée : 1,4 million au moment de la réunification à 18h15. « Il y a un joueur qui a changé de table pour venir s’asseoir à ma droite, il avait environ 500 000 jetons, et visiblement pas mal d’ego », me raconte-t-il en rigolant. « Et tout de suite, il a voulu me bluff dans un énorme pot d’un million alors que j’avais brelan. Ensuite, j’ai grind et bien value une paire de Dames contre une paire de Valets ». Simple et efficace.

Pendant ce temps-là, on me souffle qu’un cousin éloigné de Carlos Mortensen a fait son apparition dans la salle.


Echelle des gains : 35 000 € à la gagne, 206 places payées

Niveau 18 – 8 000/16 000/16 000 – 388/1740 joueurs – Moyenne : 448 000

Vous l’attendiez de pied ferme, la voilà enfin : l’échelle des gains de ce Main Event MegaFestival Poker la Grande-Motte a été détaillée par le directeur de tournoi lui-même, Benjamin Camps, avant le coup d’envoi du Day 2 Rally réunifiant l’ensemble des survivants du tournoi. Les 1740 entrées recensées ont ainsi généré un prizepool de 292 320 €, promettant au futur vainqueur un délicieux chèque de 35 480 €. A noter que les huit derniers joueurs de la table finale repartiront avec un ticket APO 2500 €. Autrement dit, une seconde bulle ô combien importante aura lieu lors de la dernière ligne droite. Au total, 206 participants repartiront avec un petit billet en poche, matérialisé par un min-cash de 410 €.

Echelle des gains

Vainqueur : 35 480€ + Ticket APO 2 500 €
Runner-up : 23 000€ + Ticket APO 2 500 €
3e : 17 000 € + Ticket APO 2 500 €
4e : 13 000 € + Ticket APO 2 500€
5e : 10 000 € + Ticket APO 2 500 €
6e : 7 500 € + Ticket APO 2 500 €
7e : 5 800 € + Ticket APO 2 500 €
8e : 4 600 € + Ticket APO 2 500 €
9e : 3 800 €

10e/11e : 3 300 €
12e/13e : 2 900 €
14e/15e : 2 500 €
16e/20e : 2 100 €
21e/26e : 1 720 €
27e/35e : 1 420 €
36e/44e : 1 220 €
45e/62e : 1 020 €
63e/ 80e : 920 €
81e/98e : 820 €
99e/125e : 710 €
126e/152e : 610 €
153e/179e : 510 €
180e/206e : 410 €


Entracte

Comme expliqué plus tôt dans ces colonnes, le Day 2A va prochainement se stopper après trois niveaux de 45 minutes disputés par nos protagonistes. Pour mieux laisser la place aux qualifiés du Day 2B, qui joueront, en toute logique, le même nombre de level. Un laps de temps durant lequel votre serviteur en profitera pour reprendre quelques forces autour d’un déjeuner plus que bienvenu. Pour mieux se retrouver tous ensemble à l’occasion du Day 2 Rallye, comme le nomme l’organisation, à 18h15. Ne vous attendez pas à un chipcount complet du Day 2A, puisque ce n’est tout bonnement pas prévu au programme du jour : nous retiendrons cependant qu’un total de 157 joueurs (chiffres officiels), sur les 355 présents sur la ligne de départ, a pris le chemin de la sortie en 2h15 de jeu.


Destins croisés

Day 2A : Niveau 17 – 6 000/12 000/12 000 – 229/355 joueurs – Moyenne : 384 000

Deux nouvelles importantes à signaler au cours des dernières trente minutes de jeu : une bonne et une mauvaise. Débutons par la seconde nommée : l’élimination de Tom Jarry, plus connu sous le pseudo de « Tarym ». Celui qui officie sur de nombreux streaming en qualité de commentateur a pourtant vécu un début d’embellie après avoir doublé son capital de 140 000 à 290 000 jetons : « Le cut-off a open, j’ai jam avec Roi-Valet off, il paye avec Roi-Dame et je fais le Valet ». Une éclaircie de courte durée, comme nous l’a conté l’intéressé : « Puis j’ai chuté à 235 000, avant de jouer un autre coup à tapis contre ce même joueur. Il ouvre une nouvelle fois du cut-off, et je défends :4d :2d de grosse blinde. Il continuation bet cher, genre 70 % du pot sur le flop :6d :3d :7c . Je check raise all-in 200 000 et il paye avec :Ad :Td . Aucune aide sur le turn et la river », conclut le résident maltais, prêt à en découvre sur le High Roller à 500 €. Good luck !

C’est en revanche la folie des grandeurs du côté de Sarah Herzali : son tapis de 500 000 jetons a depuis gonflé pour tutoyer les 900 000. La dernière représentante du Team Pro PMU Poker m’a résumé le premier coup clé via WhatsApp : suite aux limp d’UTG +1 et d’un joueur situé en milieu de parole, Sarah, forte d’une paire de Valets, a pris les devants du bouton avec une relance de 55 000, sur les blindes 5 000 – 10 000. Sur le flop :3d :9c :Tc , le premier check, le second pousse son tapis de 200 000 et Herzali l’imite pour 350 000. En position favorable face à :6h :Th , la Marseillaise conservera son avantage jusqu’à l’issue du tableau. Quelques instants plus tard, « Bold_Eagle88 » s’est occupé d’un short stack (16 grosses blindes) lors d’un banal 70/30, :As :Ks versus :Ad :Qd .


La triplette de Loïc

Day 2A : Niveau 16 – 5 000/10 000/10 000 – 279/355 joueurs – Moyenne : 315 000

Loïc Didier ne pouvait rêver meilleur départ. Et quel plaisir d’observer cet amateur en plein kiff, en possession d’un capital tout beau tout neuf de 720 000 jetons, lui qui avait pourtant débuté la journée avec un modeste tapis de 211 000. Autrement dit, une heure de jeu lui aura suffit pour plus que tripler son stack. Une main clé en partie observée par mes petites mirettes l’a notamment fait bondir vers les cimes du classement général. On rembobine : un joueur situé en début de parole ouvre (je n’ai pas les montants, déso pas déso), entraînant un 3-bet du qualifié PMU Poker. Un troisième larron s’invite à la fête, et le trio découvre un flop :5s :5h :9d , checké de manière collégiale.

Sur le turn :Kc , l’intéressé place une banderille à hauteur de 32 000, que l’open raiseur préflop relance à 78 000. C’est payé. Ce dernier avance alors un gros parpaing de 120 000 sur la river :Qs . Loïc hésite, gigote sur sa chaise, tripote ses jetons, se tâte encore et encore et se résigne à payer avec :Kh :Jd . Son acolyte de table snap muck ses cartes vers le croupier, permettant à l’ami Didier d’empocher ce pot conséquent. Une main qui fera l’objet d’un débat auprès de ses camarades, plus ou moins convaincu du play de Loïc. « Dites moi si j’ai fait une erreur, je ne suis qu’un amateur », lâche-t-il. Qu’importe : l’essentiel est là, monter un gros stack pour mettre plus de pression.


Tout en douceur

Day 2A : Niveau 15 – 4 000/8 000/8 000 – 318/355 joueurs – Moyenne : 277 000

Cette mastodonte journée qu’est le Day 2 a débuté en temps et en heure ici à la Grande-Motte. Et en toute logique, les premières éliminations n’ont pas tardé à fuser au cours des premières minutes de jeu. Il faut dire que les short stack n’ont pas d’autres choix que de faire bouger les masses pour tenter de regrimper dans les hauteurs du classement, bien que les niveaux de 45 minutes leur donnent un poil plus de marge de manœuvre. Si l’aventure s’est d’ores et déjà arrêtée pour certains, elle continue de plus belle pour d’autres : à l’image de Sarah Herzali, qui chatouille la barre des 500 000 jetons.

Munie d’une sympathique paire de Valets, la Team Pro PMU Poker a défendu une relance du joueur UTG +2, avant de check à deux reprises un flop hauteur Roi, et une brique sur le turn. La Marseillaise a alors profité d’une river anodine pour miser 15 000, et de voir son adversaire call muck pour remporter la mise. A sa table, un certain Mike Alonso croisera le fer avec elle. Prudence : l’intéressé jouit d’une belle confiance et d’un run plutôt décent suite à sa place de runner-up au BPT Lille 2019 il y a une semaine, pour un gain de 24 070 €. Pour sûr, Mike constitue le plus grand danger à sa table.


Les choses sérieuses commencent

Vous l’aurez probablement remarqué sur le programme : l’organisation du Day 2 s’annonce pour le moins alambiquée. Que faut-il retenir ? Que les survivants des cinq premières journées introductives – 355 au total – taperont le carton lors du Day 2A, le samedi 14 septembre à 13h pétantes. Ce contingent jouera trois niveaux de 45 minutes, soit 2h15, puis laissera la place aux rescapés des Day 1F et 1G, à 15h30, pour le Day 2B. Ces derniers se livreront eux aussi bataille pendant trois niveaux de 45 minutes, avant que l’ensemble des protagonistes se ne rejoignent lors du Day 2 Rally à 17h45.

Cette nouvelle journée ô combien cruciale sera l’occasion de suivre avec attention le parcours de notre dernière Team Pro PMU Poker encore en course, en la personne de Sarah Herzali. Tout en jetant un œil sur le parcours de nos qualifiés. L’objectif ? « Tomber le plus bas possible », m’indiquait le directeur de tournoi Benjamin Camps hier soir. Ci-dessous, veuillez retrouver l’ensemble des chiffres du Main Event, le seatdraw du Day 2A et le programme du jour.

Les chiffres du Main Event

  • Day 1A : 142 entrées / 48 survivants
  • Day 1B : 187 entrées / 72 survivants
  • Day 1C : 185 entrées / 70 survivants
  • Day 1D : 257 entrées / 115 survivants
  • Day 1E : 110 entrées / 50 survivants
  • Day 1F : 483 entrées / 202 survivants
  • Day 1G : 376 entrées / 172 survivants

Day 2A : 355 joueurs
Day 2B : 374 joueurs
Total : 1 740 entrées / 729 survivants

Seatdraw du Day 2A

Table 1
ADEL SIAHMED 222 000
ALAIN CONVERT 371 000
YANNICK SOYER 275 000
FREDERIC DUBOST 563 000
OLIVIER PANSU 134 000
MORAD DJELLEL 350 000
FABIEN HEYRAUD 190 000
OLIVIER PARIS 135 000
LOIC DIDIER 211 000
ELIES ACHOURI 386 000

Table 2
DOMINIQUE MAZET 255 000
HENRI BENONI 280 000
JEAN YVES LESTRADE 214 000
MUSTAPHA BOUAMIECH 350 000
BRUNO BORTOLINO 105 000
FRANCK PAWLONKA 303 000
DANIEL CARNAROLI 402 000
RUSTY MOULET 242 000
PATRICK BALESTRIERI 180 000

Table 3
EDDY LOUIS PHILIPPE 329 000
HAFID BLAL 404 000
JOSEPH CHRISTO CHARDUTCHUSON 477 000
JULIEN MARTIN 518 000
MOHAMED IDRI 223 000
MAXIME BERBUDEAU 144 000
GILLES DUMONT 69 000
BERTRAND BARRAU 172 000
PIERRE NIRLO 407 000
ALEXANDRE DOYER 876 000

Table 4
SYLVIE AGUSSOL 199 000
STEPHANE KESSAL 95 000
VITO GIRARDI 408 000
JACQUES BENABOU 120 000
HOUSSINE BOUTAFARI 306 000
AXEL COLIN 164 000
GERARD DANG VAN SUNG 746 000
LUDOVIC DELAMARE 379 000
HUGO LACOUTURE 114 000

Table 5
MILOUD AGUILI 316 000
STEPHANE COUGNENC 334 000
AURELIEN PEREZ 401 000
OLIVIER BALLESTER 102 000
JEAN CLAUDE GIURIATO 214 000
WILLIAM LAGER 200 000
GERARD DEGEN 426 000
VANESSA BAVARD 649 000
BAPTISTE COUHAULT 612 000

Table 6
JEREMY OLEON 451 000
ERIC CHAUVEL 313 000
JIMMY MARTIN 184 000
HERVE NIGUES 283 000
ARDIC SENOL 146 000
ADRIEN ALBERT 154 000
PHILIPPE DEVANLAY 145 000
ROBBY ALBICY 177 000
MASSIMO NIOI 145 000
JULIEN GUYOT 142 000

Table 7
HARRISON BOUVIER 290 000
JEAN MICHEL PLOCH 191 000
JEAN PHILLIPE DUFAU 208 000
ALFREDO BONOMO 395 000
CHRISTIAN FERNANDEZ 380 000
JEAN EDELMANN 170 000
MICKAEL VASSALLO 237 000
JULIEN LONGCHAMBON 294 000
CHRISTIAN BORG 102 000
MATHIEU PERRIN 161 000

Table 8
ROMUALD CZEKATA 192 000
NICOLAS GIANOTTI 312 000
MATHIEU GOMEZ 400 000
CHRISTOPHE NESTA 146 000
STEPHANE DE SIETER 221 000
GERALD CANU 123 000
THOMAS RUIZ 177 000
EDDY CURCIO 259 000
MARGAUX ALEXANIAN 197 000

Table 9
STEPHANE VINCENT 92 000
KHALIL YAHIAOUI 396 000
DANIEL MORRO 180 000
KARIM ACHOUR 412 000
ERIC LOMBARDO 138 000
LIONEL LACOLAS 200 000
THOMAS GUGUIN 166 000
ALAIN BELTRAN 219 000
MICHEL MAUGENET 231 000

Table 10
JEFFERSON FERTEL 665 000
YVES SIESS 134 000
MAXIME BOUTHEMY 477 000
YOAN OUACHE 519 000
JORDAN AYASSE 345 000
FABIEN LESME 214 000
CHRISTOPHE DESCHAMPS 220 000
ANTHONY PONS 375 000
ANTHONY RAVAT 393 000

Table 11
YANN DUPIN 82 000
STEPHANE CHENET 178 000
THIBAUD ALONSO 218 000
SEBASTIEN DOUZIECH 224 000
MAXIME REUTER 308 000
STEPHANE BURELLI 305 000
ANTONIN TEISSEIRE 401 000
GUILLAUME DANAN 177 000
YANN SIMONNET 325 000

Table 12
PAUL MEIRA DO REGO 163 000
JACQUES MAS 106 000
ALEXANDRE DECECCO 477 000
FLORENT LALIEU 373 000
KEVIN SZARANEK 150 000
BRUNO MIGNINI 401 000
JULIEN PROPOS 353 000
MOHAMED HAMEDI 334 000
DANIELE BENNE 75 000

Table 13
JEROME SALENDRES 139 000
THOMAS COCHET 266 000
LAURENT ALBANO 331 000
OLIVIER LORRAIN 356 000
OLIVIER BARANDON 251 000
ERICK LEVY 348 000
ANDRE JEAMBRUN 71 000
FLORIAN PINARD 219 000
MATTEO TAMISER 256 000
BRUNO STAJIC 158 000

Table 14
DIDIER OBIGAND 817 000
ROBIN GUILLAUMOT 125 000
PATRICK FRANCO 309 000
FREDERIC TORRES 491 000
THEODORE VIVES 83 000
ROMAIN DELORT 199 000
JEREMY HACHIMI 245 000
DENIS BERNAL 268 000
LUDOVIC CAVAILLE 295 000
BENOIT ALZIARY 99 000

Table 15
MAGALI FRESSARD 212 000
MICKAEL BERTHE 380 000
YANNICK GARCIA 145 000
THOMAS COURTADE 514 000
MATHIEU GONCALVES 371 000
BERNARD MATHIEU 84 000
BRUNO CASTEL 251 000
LUC MERCIER 197 000
JONAS BOUHA 300 000
BENJAMIN KESSAS 440 000

Table 16
MUSTAFA EREN 139 000
BENJAMIN ANE 403 000
FLORENT BALLAND 504 000
BASILE COLELL 147 000
FLORIAN ROUSSEAU 70 000
THEO VIALLON 796 000
BENJAMIN FRANCO 356 000
FREDERIC PHONG 155 000
NICOLAS DOUZIECH 452 000

Table 17
DIDIER GOURIER 169 000
HERVE GIANNICI 252 000
OLIVIER TINARD 175 000
MICHAEL TONNOIS 278 000
SEBASTIEN MAURIN 84 000
PATRICK COHEN 110 000
FLORIAN COMPAGNON 430 000
ROBIN ALLAN 256 000
SOFIANE ERRASS 294 000
CORENTIN MATHEZ 257 000

Table 18
SALAH ZOUAGHI 401 000
FRANCK LINI 319 000
FLORIAN REBELLO 129 000
GERARD COHEN 247 000
FLORIAN PONS-LOLLEON 178 000
SAKIR ALAGO 298 000
CHRISTOPHE EMMANUELLI 123 000
PATRICIA ALMERAS 185 000
OLIVIER BOUT 203 000
CHRISTOPHE PACI 175 000

Table 19
STEPHANE MAGALHAES 52 000
BERNARD MAZET 185 000
CEDRIC PERRIER 128 000
BENOIT SOUSA 156 000
FABIEN SOULE 800 000
GEORGINA BAUTES 132 000
LUCAS REGOURD 154 000
JORDY DUBOIS 365 000

Table 20
FREDERIC RELLE 99 000
MOHAMED EL BOULAHFATHI 426 000
SOFIAN BEN MOHAMED 207 000
MOHAMED HAMDI 93 000
ALEX DUSSERRE 106 000
ALEX MORENO 74 000
NICOLAS FAVIER 263 000
EMILIEN SARTORI 440 000
JESSY BLAY 143 000
YVES PIERRE SANCHEZ 267 000

Table 21
YASSINE BOURHIL 184 000
GUILLAUME PARRATON 633 000
CEDRIC GILLES BOULARAND 104 000
KATRINA MEDJBAR 115 000
MAXIME MARQUES 197 000
EMMANUEL DESMONTS 221 000
KELLY ANDRE 438 000
GIANNI ALFONSI 62 000

Table 22
ANTOINE SARROSTE 163 000
MASSIMO POGGI 415 000
CHRISTOPHER SORDES 252 000
GAMAL ICHOU 59 000
FLORIAN MALVES 195 000
OLIVIER HANSON 381 000
ANTHONY BARRERA 305 000
THOMAS BARGETON 236 000
FREDERIC YSEWYN 65 000
OLIVIER COSSAIS 174 000

Table 23
BRUNO BARBERO 117 000
CHRISTOPHE BAYLE 231 000
ERIC FURLANETO 174 000
MEDI GABZENI 95 000
GUILLAUME BEAUNE 142 000
AMIR REDJEB 280 000
JEAN COME PASQUALINI 261 000
CHRISTOPHE FOUGERAS 57 000
PIERRICK FAVERE 105 000

Table 24
HERVE BRAJON 134 000
JULIEN CREYSSON 543 000
PASCAL BRIDIER 161 000
LAURENT BENHAYOUN 187 000
LAURENT POYET 178 000
KEVIN MONNOT 124 000
AUDREY PETIT-JEAN 111 000
AURELIE LELANDAIS 178 000
SEBASTIEN MENGUY 139 000
OUALID ELMAUJAUID 108 000

Table 25
AYMERIC BADACHIAN 310 000
SARAH HERZALI (Team Pro PMU Poker) 441 000
VINCENT BROUSSE 121 000
MIKE ALONSO 158 000
JEROME NAGY 412 000
ALAIN GOURIER 565 000
MARCO SUBIRA 156 000
THOMAS SABINUS 159 000
KHALIL THOUMAS 232 000
MICKAEL MIODET 202 000

Table 26
EMILIE FLORENTZ 149 000
SYLVAIN FRUTOS 138 000
NICOLAS FILIPE 263 000
MICKAIL BESSEYNIAS 123 000
MARC DELIMAL 258 000
SYLVAIN CROVETTI 468 000
BENJAMIN LELANDAIS 129 000
MICHEL POUJOL 231 000
REGIS CASCINO 132 000
ERIC AXELSON 122 000

Table 27
DJAHIZ GUEIMACHE 494 000
MICHEL MARDIC 87 000
SYLVAIN VALERO 114 000
KEVIN HERLANT 210 000
JONATHAN PAULEAU 251 000
THIBAULT CATTEHAIN 72 000
CYRIL DEMONGEOT 171 000
IVAN MASON 235 000
VINCENT GUILLON 132 000
BRYAN BERJNIER 582 000

Table 28
DANIEL PRIVAT 126 000
UGO TAURINES 233 000
BRUNO SUBER 86 000
MOHAMED BENOUALI 353 000
JEAN PIERRE SICRE 106 000
JOSE MANUEL CAMPOTA DEALM 193 000
CLEMENT BESSET 328 000
SAMMANTHA PHILIPOT 342 000
JEAN CLAUDE GIBELIN 134 000
KEVIN BIDAUT 73 000

Table 29
NICOLAS BOCQUE 368 000
FREDERIC MORVAN 218 000
JEAN ESPOSITO 375 000
GUILLAUME EHROHLT 201 000
ALAIN PUJOL 297 000
NICOLAS PLANTIN 167 000
YANNICK BOUSQUEL 194 000
QUENTIN LANNAY 185 000
ANDRE VANDENBULCHE 227 000
MICHEL SEGUI 239 000

Table 30
PATRICK BECHARD 68 000
EVRARD ZAOUCHE 130 000
DAVID NALDI 443 000
SEBASTIEN BUJANDA 311 000
OLIVIER FARENC 200 000
DANIELLE GIRARDI 201 000
STEPHANE BATARD 117 000
HUGO GILLET 69 000
ERIC MAESTRACCI 168 000
FLORIAN CHEYNET 176 000

Table 31
ROBIN CARRIERE 199 000
ILLAN HABABOU 128 000
TOM JARRY 162 000
MARCELA NEAGOE ADINA 94 000
WILSON NICOLAU 199 000
SELIM AMGHAR 338 000
SAMUEL MEZIANE 64 000
PERRY OSTERLEE 121 000
QUENTIN ROBIEN 203 000
RAMADAN HASANI 351 000

Table 32
CYRIL KOCH 196 000
ANTHONY MATZUZZI 171 100
LOUIS GINANE 586 000
ANTHONY LIEGOIS 242 000
AMEUR MESLEM 250 000
CHRISTOPHER CATANIA 97 000
NICOLAS ZOUYENE 225 000
MARC TRESSERES 298 000
RUDY RICARD 446 000
FABIEN SABON 480 000

Table 33
RUDY PATRAC 160 000
DAVID GUILLAUME 101 000
PATRICK WALCJAK 260 000
ALAIN NAGER 176 000
THOMY FALVO 105 000
JULIEN HERNANDEZ 461 000
PIERRE YVES GANTEAUME 58 000
JULIEN MONTEIRO 309 000
DIMITRY GURTAJ 395 000
CHRISTOPHE GOYARD 300 000

Table 34
NORDINE AKRAB 349 000
CHARLIE DEFRENSE 283 000
THIERRY ALAIZE 96 000
FATHI GOURI 58 000
YAKIM AZARKAN 125 000
LETITIA CORDER 523 000
FABRICE PIERREL 305 000
JONATHAN MERCIER 363 000
ROMAIN GUANLIOLO 73 000

Table 35
ANTHONY CHARDUTCHUSON 115 000
SEBASTIEN ANDRE 218 000
PATRICE LANDRY 107 000
LUCAS JAMGOTCHIAN 211 000
JULIEN FIOUX 124 000
HAMED BACHIR BEY 124 000
SABINE SUBER 192 000
ALEXANDRE CARLOTTI 324 000
GAEL GERMAN 482 000
MICKAEL BRIGATTI 211 000

Table 36
ROMAIN DUBAIL 379 000
QUENTIN MENGUAL 6 000
SIMON GARNIER 106 000
CHRISTOPHE HARO 152 000
SIMON WILLIAM 502 000
DAVID POULENARD 131 000
MICHEL MOTA 114 000
MEDHI BENKABA 398 000
CLAUDE AVELLANEDA 306 000
LIM LY 85 000

Table 37
LIONEL FOULQUIER 280 000
PATRICK RODA 146 000
ARNAUD TRIBHOU 147 000
RAPHAEL FERNANDEZ 324 000
THIERRY TERME 85 000
ALAIN RIBOIS 268 000
ANGE MONTANTE 232 000
RICHARD PAIRO 377 000
KEVIN MERLE 307 000
MARIK AOUDIA 306 000

La structure du MPF 200 €

Le programme du MegaFestival Poker

Suivez la Team PRO PMU Poker et les qualifiés pmu.Fr > Le coverage
Famille, vie sociale, santé financière. Etes-vous prêt à tout miser ? Pour être aidé, appelez le 09 74 75 13 13.(appel non surtaxé)