WSOP 16 : Journal d’un… Team Manager (suite…et fin !)

Par 20/07 10:22 WSOP 16 Pas de commentaires
THE END_5931

Lorsque le 22 juin j’avais publié ce 1er article, je vous avais dit : « à très vite pour un nouveau billet ». Alors si presque 4 semaines, c’est très vite, tant mieux ! Une fois de plus, je me suis laissé entrainer dans ce rythme fou Végassien, qui nous fait sortir d’un coverage pour se reposer 1 ou 2 heures à la piscine (c’est le maximum pour ma peau de blond vénitien) et faire un peu d’administratif avant de passer de l’autre côté de la table et toucher à son tour cartes et jetons. Du coup, ce ‘Journal d’un… Team Manager’ pour lequel j’avais prévu 2 ou 3 billets pendant ces 47èmes WSOP se résumera à une intro et une conclusion sur les aventures de la Team PMU dans le Nevada.

J’ai pas aimé…

Commençons par les choses qui fâchent ! Au moins, ça sera fait et nous pourrons finir par une note positive pour mon 6ème Vegas en tant que Team Manager / Couvreur pour le PMU Poker.

La clim du Rio. Au bout de 6 ans, je ne me suis toujours pas habitué à une température qui baisse d’heure en heure en parallèle des éliminations des joueurs pour finir à faire de l’Amazon Room un véritable frigo. Et comme d’hab, ça n’a pas manqué, 10 jours de bon rhume, la voix cassée et un nez qui ressemble aux fontaines du Bellagio.

Les week-ends. On a beau oublié quel jour on est, la mémoire revient très vire quand on arrive au vendredi soir et que le Strip, les hôtels et les restau sont blindés.

Les Taxis. No comment ! Malgré la concurrence d’Uber, ils n’ont pas changé leurs (mauvaises) habitudes, leur envie de prendre le chemin le plus long pour vous remettre 2 ou 3 dollars au compteur, et leur façon de faire comme s’ils ne vous comprenaient pas quand vous leur indiquez la route la plus courte (OK, mon anglais est peut-être pas terrible, mais ça n’excuse pas tout !).

Certains américains de 50 ans et plus, qui après un « Good luck all in player » vous claque les cartes sur la table si par malheur vous leur faites une horreur, et je ne vous raconte même pas ce que j’ai entendu dans la bouche de certains après. On dit que l’image des joueurs français n’est pas bonne, croyez-moi ici, certains sont bien pires.

La Kitchen du Rio. Ok on se fait avoir les premiers jours avec le fameux Italian Hero interminable puis pas le hot dog de 30 cms et on finit aux chips et M&M’s !

Ne pas avoir revécu une TF comme l’année dernière avec Erwann. Mais on reviendra encore plus fort l’année prochaine.

Ne pas revenir en octobre. Un gros VGG Antoine, on y a cru à ton back to back, tu as fait un énorme Vegas.

M’arrêter encore à un Day 5. Pour encore entendre un « vieux » collègue me charrier « c’est vrai que tu sais pas ce que c’est un Day 6 toi au PMU ! ». Et il a raison le bougre puisque quand Guillaume Darcourt avait terminé 36è, c’est Caro qui avait terminé le coverage car j’avais du rentrer en France. Promis, l’année prochaine, il ne pourra plus me dire ça, enfin je l’espère vivement !

Etre tout seul pour la 1ère fois sur le coverage ces WSOP. C’est clair qu’à deux, les journées au Rio auraient paru moins longue et moins fatigantes. Heureusement qu’il y avait mes collègues de Wina, ils ont égayé mes journées de quelques bons moments de rigolades, de quelques bières aussi le soir, et de quelques coups de mes poulains que je n’avais pu avoir en direct. Merci à vous les gars, c’était un plaisir de partager les tables de presse à vos côtés.

Regarder les filles qui marchent sur le Strip. Mal aux yeux, risque de torticolis et de collision… bon ok, trop gros le bluff, passera pas ! Mais bonne transition pour ma 2ème partie ;)

…J’ai aimé !

Les lundis, mardis, mercredis et jeudis. Quel bonheur de retrouver le calme de la piscine, des couloirs plus tranquilles, des Uber qui arrivent en 3 minutes…

Les Uber. Une vraie révolution à Vegas. Moins chers, plus sympa, des belles caisses et surtout fini les 500 tickets à scanner, saisir et refacturer !

La victoire des Bleus en ½ finale de l’Euro contre nos voisins allemands. Et les petit Auf Wiedersen lancés en croisant certains joueurs germaniques dans les couloirs du Rio.

Le YardBird, le Segundo ou encore Buddy’s, des valeurs sures. Tout comme le Rhum Bar, un incontournable pour nos réunions de travail nocturnes !

La Poker Room du Wynn : magnifique, bonne température, clientèle plus sympa que la moyenne, accueil et très belle vue sur les entrées et sorties du XS ou du Surrender.

Le DeepRun de Pierre Merlin dans le Main. Merci Lenchanteur. de nous avoir fait kiffer pendant ces 5 jours, je t’adore !

Le Deeprun des collègues : oui mon Tapis Volant, tu nous as fait vibrer, c’était un vrai rêve ton Main Event ! Bon courage Victor pour les FPS ;)

Nos « vieux qualifiés » que c’est toujours un plaisir de retrouver, et les plus jeunes que l’on a plaisir à découvrir.

Les perfs à 5 chiffres de 3 de mes collocs pendant ce moi. Bravo les gars, la 819 restera un grand cru !

Jouer au poker ! Un peu plus longtemps et beaucoup mieux que l’année dernière. Avec quelques petits drapeaux américains en plus et quelques dollars aussi.

La bonne ambiance au sein de la Team. Du début à la fin de ces WSOP, malgré les déceptions des uns, les négo pour venir à des rendez-vous obligatoires avec d’autres, les petits whines, j’ai vécu un bon Vegas, merci à vous mes poulains !

Mon Whine Chan (ils se reconnaîtront !). Merci les gars d’avoir été présents virtuellement même à des milliers de kilomètres et souvent très tard pour vous chez vous.

Faire mon job. Certes, c’était un long Vegas, certes on ne s’est pas beaucoup reposé, mais j’espère que vous avez pris autant de plaisir à nous suivre que j’en ai pris à faire les coverages de ces 6 ou 7 events. Merci au PMU pour sa confiance pour cette 6ème saison consécutive.

Voilà vous savez tout, ou presque ! Je terminerai juste pas un « Je vais aimer » : retrouver ma femme et mes filles demain pour 3 semaines de roadtrip en Californie où je vais tout couper ! Pour mieux vous retrouver en pleine forme en direct de Barcelone pour la première étape de la nouvelle saison EPT avec la Team au grand complet à partir du 22 aout !

Merci encore de nous avoir suivi si nombreux depuis le 22 juin, merci pour vos messages et surtout comme ils disent ici : « take care » !
Bonnes vacances à tous et à toutes.

Suivez la Team PRO PMU Poker et les qualifiés pmu.Fr > Le coverage
Famille, vie sociale, santé financière. Etes-vous prêt à tout miser ? Pour être aidé, appelez le 09 74 75 13 13.(appel non surtaxé)